Michel Prieur: Pionnier du droit à l’environnement

La Faculté de droit a été heureuse d'octroyer le 11 janvier un doctorat honoris causa au professeur Michel Prieur, pionnier en matière de droit de l'environnement en France et ailleurs dans le monde. Alors que le droit de l'environnement en était à ses balbutiements dans les années 70, Michel Prieur a décidé d'en faire une mission, un projet de vie. Le professeur compte près de 250 articles scientifiques ainsi qu'une vingtaine d'ouvrages collectifs à son actif. Il a également fondé de nombreuses institutions qui ont contribué à l'avancement du droit de l'environnement, telles que le Centre de recherches interdisciplinaires en droit de l'environnement, de l'aménagement et de l'urbanisme de l'Université de Limoges en 1985 et la Société française pour le droit de l'environnement en 1974. Il a finalement créé plusieurs programmes d'études en droit de l'environnement, notamment le magistère du droit de l'environnement et de l'urbanisme de Limoges. En plus de son énorme apport en droit de l'environnement, il est également «un professeur de grand talent et un acteur social engagé à l'éthique exemplaire», a souligné le doyen Daniel Proulx.
Un peu spécial car ce monsieur a la particularité d'être le "pape" français (et international) du droit de l'environnement qu'il a contribué à élaborer à  imposer. Mais il a surtout  été un professeur émérite, à l’université de Limoges dont beaucoup d’étudiants ont regretté le départ la dernière année d'enseignement. Agrégé de droit public, Michel Prieur enseigne dans les années 70 à l'université de Strasbourg avant de rejoindre, en 1983, l’ université de Limoges.
Il enchaîne depuis de nombreuses responsabilités:
- consultant pour la FAO (organisation mondiale de l'agriculture et l'alimentation), de la Banque Mondiale, du Conseil de l'Europe, l'UICN etc...
- consultant pour les gouvernements français et portugais,
-fondateur et président du Centre de Recherche Interdisciplinaire de Droit de l'Environnement, de l'Aménagement et de l'Urbanisme (CRIDEAU) et du Centre International de Droit Comparé de l'Environnement,
- fondateur de la Revue  Juridique de l'environnement (RJE) et de la Revue Européenne de Droit de l'Environnement, il est également l'auteur d'un livre "droit de l'environnement" (Dalloz) de référence.   
Il a participé à tous les grands chantiers nationaux et internationaux du droit de l'environnement, notamment dans l'élaboration du code de l'environnement (2000) et de la charte constitutionnelle de l'environnement (2005), il était présent au sommet de la terre à RIO en 1992 puis à Johannesbourg en 2003!
Bref , c’est une figure emblématique du droit de l'environnement.
« Quant à nous, juristes de l'environnement et tous ceux concernés par ce combat, faisons que ce droit altruiste aille dans le bon sens en assurant à notre Nature une protection effective et intégrale! », avait alors souligné un de ses anciens étudiants.

Articles liés

Antonio de Montesinos,

Stanislas Mélone

Jean-Jacques Burlamaqui

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,0% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

112

Pays
03197162
Aujourd'hui: 6
Cette semaine: 6
Ce mois: 1.332
Mois dernier: 1.720
Total: 3.197.162