John Ruggie: Pionnier des droits de l’homme dans l’entreprise

John Gerard Ruggie est né le 18 Octobre  1944 à Graz , en Autriche , fils de Joseph et Marguerite Ruggie, et a grandi à Toronto,Canada, et a déménagé aux États-Unis en 1967 pour des études supérieures.
Ruggie a un BA (Bachelor of Adminstration) en politique et en histoire de l'Université McMaster au Canada, un doctorat en sciences politiques de l' Université de Californie, Berkeley et d'un doctorat en droit ( honoris causa ) de l'Université McMaster.  Il est professeur  en droits de l'homme et des affaires internationales à Harvard 's Kennedy School of Government et Professeur affilié à International Legal Studies à Harvard Law School . Il a été doyen de l'Université de Columbia de l ' École des affaires publiques et internationales, où il a enseigné pendant de nombreuses années. Il a également enseigné à l' Université de Californie, à Berkeley et San Diego campus et réalisé le système de communications unifiées à l'échelle mondiale Institut sur les conflits et la coopération.

Textes Fondamentaux: Déclaration des droits

Quelques  amendements (XI, XII) de l’United States of Bill of right entièrement attribués à James Madison (1751 -1836), le quatrième président des Etats-Unis d’Amérique.

Onzième amendement
Le pouvoir judiciaire des États-Unis ne sera pas interprété comme s'étendant à un procès de droit ou d'équité entamé ou poursuivi contre l'un des États-Unis par des citoyens d'un autre État, ou par des citoyens ou sujets d'un État étranger.
[Proposé le 4 mars 1794, déclaré ratifié le 8 janvier 1798]

Textes fondamentaux Déclaration des droits

A la suite de ce que nous avions commencé dans notre précédente edition, voici  quelques amendements (V, VI, VII, VIII, IX, X)  de  L’United States Bill of rights -entièrement attribué à James Madison (1751-1836) le quatrième président des Etats-Unis.

Cinquième amendement

Nul ne sera tenu de répondre d'un crime capital ou infamant sans un acte de mise en accusation, spontané ou provoqué, d'un grand jury, sauf en cas de crimes commis pendant que l'accusé servait dans les forces terrestres ou navales, ou dans la milice, en temps de guerre ou de danger public ; nul ne pourra pour le même délit être deux fois menacé dans sa vie ou dans son corps ; nul ne pourra, dans une affaire criminelle, être obligé de témoigner contre lui-même, ni être privé de sa vie, de sa liberté ou de ses biens sans procédure légale régulière ; nulle propriété privée ne pourra être expropriée dans l'intérêt public sans une juste indemnité.

Textes fondamentaux

Déclaration des droits

La Déclaration des Droits (United States Bill of Rights) désigne les dix premiers amendements à la constitution américaine. Elle limite les pouvoirs du gouvernement fédéral et donne des droits tels que la liberté de la presse, de parole, de religion, de réunion, de port d’armes. Ils furent adoptés par la Chambre des représentants le 21 août 1789 et le Congrès le 26 septembre 1789[1],[2]. Ils entrèrent en application le 15 décembre 1791, après la ratification des 3/4 des États fédérés.
La Déclaration des droits fut rédigée par James Madison (1751-1836)  qui est le quatrième président des États-Unis de 1809 à 1817. Il est considéré comme l'un des principaux auteurs de la Constitution et en particulier de l’équilibre entre les pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif. Il a succédé à Thomas Jefferson en tant que ministre des affaires étrangères avant d’être élu à la présidence. Il est l'un des Pères Fondateurs des Etats-Unis.

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,2% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

108

Pays
03195330
Aujourd'hui: 41
Cette semaine: 363
Ce mois: 1.220
Mois dernier: 2.029
Total: 3.195.330