20 mai 2020 : Place au souvenir

Les Camerounais ont largement eu le temps de remonter l'histoire de la construction nationale. Le 2020 mai s'est célébré sous la bannière: "Restez chez vous" imposé par la pandémie du Coronavirus. Ceci a d'ailleurs permis aux Camerounais de se réapproprier l'histoire de l'unité en construction grâce aux différents documentaires et  témoignages édifiant  proposés par les chaines de télévisons et les stations radios  qui ont battu les records de  taux d'audimat. La date du 20 mai, un Mémorial consignant les différentes étapes de  la marche vers l'unité nationale, dont le chef de l'Etat en est le garant.

Le 19 mai 2020, il est 20 heures. le président de la République s'adresse à la nation par le canal de la Crtv.  " Je ne m’adresse pas habituellement à vous à la veille de notre Fête Nationale. Elle est traditionnellement l’occasion de célébrer, dans la joie, notre unité nationale ainsi que les valeurs de notre République et de notre démocratie.

Aujourd’hui, le contexte est différent. Comme la plupart des pays du monde, le Cameroun est atteint par le COVID-19. Dans ces conditions, il n’était pas possible que les festivités qui marquent notre Fête Nationale soient maintenues, en raison des rassemblements que cela implique. Ce n’est évidemment pas de gaieté de cœur que j’ai dû prendre cette décision. Mais ma préoccupation principale étant la protection de la santé de mes compatriotes, il n’y avait pas d’hésitation possible."

C'est donc avec une pointe de nostalgie pour les éditions précédentes que les Camerounais vivront cette 48e édition du 20 mai sans faste et célébration publique, mais en union des cœurs. le 20 mai garde tout son symbole. Symbole  d'une unité  communément acceptée à travers le oui massif enregistré lors du referendum du 20 mai 1972. Documentaires, Récits et témoignages ont émaillé cette journée commémorative. Ahmadou Ahidjo: "Cette unité désormais  ne dépend plus des forces étrangères. Il nous appartient de la forger nous-mêmes dans un même élan patriotique. Il ne s'agit plus là d'une rubrique inscrite dans un programme de parti, mais d'une volonté profonde qui doit rester sans cesse présente dans les cœurs de chacun des hommes de notre pays, quelque soient leurs idéologies, leur religions et leurs groupes ethniques." Felix Sabal Leco ancien président du Conseil Economique et social: «Le leitmotiv politique de Amadou Ahidjo, c'était l'union nationale, l'unité nationale. A chaque discours, il parlait de l'union nationale, l'unité nationale et l'intégration des Camerounais».

20 MAI 1972: CHRONIQUE DE L'HISTOIRE POUR UNE JOURNÉE DE MÉMOIRE

Par 99% de voix "pour", les Camerounais des deux rives du Mungo ont décidé de s'unir définitivement dans la République Unie du Cameroun. Une République Unie une et indivisible. C'était samedi le 20 mai 1972, jour de proclamation des résultats du référendum. un vote au cours duquel environ trois millions d'électeurs se sont rendus aux urnes  le 18 mai1972 pour se prononcer sur la réforme constitutionnelle qui consacrait la République Unie du Cameroun. Depuis lors, le 20 mai est instituée fête nationale pour y célébrer l'unité de l'ensemble des Camerounais. Mais pour y parvenir, quelques semaines auparavant, de retour d'un voyage officiel, le président Ahidjo convoque le 6 mai 1972, le banc et l'arrière banc politique du Cameroun, au siège du parti UNC au quartier Messa à Yaoundé. Il y avait alors annoncé l'imminence de la réforme constitutionnelle. L'ensemble des participants s'étaient alors rendu par la suite au Palais des Verres à Ngoaekele où, dans un discours présidentiel, la réforme constitutionnelle avait été annoncée pour être votée le 18 mai 1972. Pendant deux semaines semaines qui ont suivi avaient consacrées à la campagne référendaire pour le oui en faveur de la réforme constitutionnelle consacrant l'Etat unitaire. Ce qui fut fait au terme du dépouillement qui actait à l'issue du discours présidentiel, le 20 mai 1972. Dès ce jour, Les quatre assemblées, qui existaient sont dissoutes pour devenir l'Assemblée Nationale du Cameroun. De même, le drapeau national qui était jusque-là marqué par deux étoiles d'or sur la bande verte change et devient tel qu'il se présente aujourd'hui. Et Dès lors, l'unité nationale est célébrée au Cameroun le 20 mai, et cela fait 48 ans que cela dure. Le drapeau, l'hymne national, le monument de la Réunification, sont autant de symboles éloquents de cette commémoration.

Emilienne N. Soué

Articles liés

Decret reorganisation prc 09 dec 2011

Decret pm 09 dec 2011

decret organisation gouvernement 09 dec 2011

Decret formation gouvernement 09 dec 2011

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,4% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

106

Pays
03194939
Aujourd'hui: 8
Cette semaine: 382
Ce mois: 829
Mois dernier: 2.029
Total: 3.194.939