Promotion de la paix : le MINJEC célèbre la Journée internationale de la paix

Le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique Monsieur Mounouna Foutsou a présidé la cérémonie de la 39ième édition de la Journée internationale de la paix ayant pour thème « Façonner la paix ensemble », sous le parrainage de  la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM). L'événement avait pour cadre le nouveau bâtiment du MINJEC sis au centre administratif.

le 21 septembre  2020 était le point d'orgue des activités de ladite journée qui ont débuté le 17 septembre 2020 sur tout le territoire national avec une emphase à Yaoundé et Bertoua. Il est 11h30 le 21 septembre 2020 lorsqu’arrivent les autorités administratives en l’occurrence le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique qui n'a pas manqué dans son allocution, de donner les orientations de cette journée: «La célébration de cette journée, fort opportunément instaurée par les Nations Unies, et au regard du thème fixé cette édition:  « façonner la paix ensemble », vient nous rappeler que la paix ne peut plus être l'affaire de quelques individus isolés, ou de quelques initiatives personnelles. Tout comme les préoccupations relatives à la paix sont devenues l'affaire des peuples, des nations et du monde entier, le thème de cette édition nous interpelle et nous invite plus que jamais à mettre en commun toutes les énergies et toutes les compétences afin de nous joindre à la communauté internationale pour affirmer notre attachement à la paix ». Pour corroborer les propos du ministre, les jeunes du SAHEL vont lui remettre la flamme symbolique de la paix.

Comme rappelé plus haut, cette journée n'est que le couronnement des activités qui ont débuté le 17 septembre avec notamment des échanges entre responsables du MINJEC, responsables de l’UNESCO, responsables  CNPBM et les jeunes ambassadeurs de la paix avec la jeunesse  dans la salle de conférences de l’UNESCO,  suivi le 18 septembre de la conférence tripartite sur le concept de paix coanimée par le CNPBM, l’UNESCO et l’ONU au sein de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC). Le 20 septembre, c’était les séances compétitives de poèmes sur la promotion du vivre-ensemble dans l’espace des réseaux sociaux ; témoignages des jeunes sur les dangers de l’absence de paix. Tout ceci sous la responsabilité de la Jeune Chambre Internationale.

A la suite d'autres personnalités, le coordonnateur du système des Nations Unies, représenté par son secrétaire général Louis Marie Bouaka, a réaffirmé l’engagement des Nations Unies dans le projet de maintien de la paix dans le monde entier en général et au Cameroun en particulier.

Pour clore la cérémonie, le ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a pris la parole pour  marteler que, la paix est une conquête permanente qui est chaque jour menacée partout dans le monde y compris hélas, au Cameroun. A en croire le MINJEC, la paix au cœur de la célébration de ce jour par tous les peuples et toutes les nations :  Il est donc question de se mettre ensemble pour, dans une union de cœurs et d’esprits, de briser les barrières relationnelles, combattre la discrimination, le tribalisme ; les discours haineux et l’intolérance et œuvrer ensemble pour la promotion de la paix telle est la raison d’être de cette commémoration organisée en synergie entre le gouvernement camerounais, le système des Nations Unies, la société civile et les organisations de jeunesse.

Les parties prenantes à la commémoration, savoir le Conseil National pour la Promotion  du Bilinguisme et du Multiculturalisme, l'ONU, l'UNESCO avec évidemment le MINJEC ont  apporté leurs contributions multiformes pour la réussite de la Journée.

Rappelons que le Conseil National pour la Promotion  du Bilinguisme et du Multiculturalisme  pour principale mission de consolider et renforcer le vivre-ensemble au Cameroun.

En ce qui concerne le contexte de  la célébration de la  journée internationale de la paix, l’Assemblée Générale des Nations Unies qui s'était tenue le 30 novembre 1981 avait décidé dans sa résolution 36/67, que le 3ième mardi du mois de septembre sera officiellement proclamé Journée Internationale de la Paix. La première journée a été célébrée en 1982. Suite à la résolution 55/282 de l’Assemblée Générale des Nations  Unies le 21 septembre 2001, le 21 septembre est devenue la date annuelle permanente de la journée internationale de la paix. C’est ainsi qu’en 2002 fut célébrée la première édition de la journée de la dite journée  à date fixe. En le faisant, l’Assemblée Générale des Nations Unies a déclaré  que cette journée devrait être déclarée comme le jour de  cessez-le-feu  mondial dans les zones de combats et de non-violence. Les Nations Unies invitent tous les peuples à respecter l’arrêt des hostilités durant cette journée et à la commémorer avec des mesures éducatives et de sensibilisation du public aux questions  liées à la paix.

S'arrimant à cette nouvelle donne, le Cameroun s'est joint à la communauté internationale pour célébrer la paix, à l'instar de ce qui s'est fait pendant cette édition. Pour mémoire, le décret n°2012/565 du 26 novembre 2012 crée le ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, avec pour missions, l'élaboration et la mise en œuvre des stratégies appropriées pour faciliter la contribution de la jeunesse au développement du Cameroun et à la promotion des valeurs de paix, de travail, de démocratie et de solidarité. Notons que l’objectif général poursuivi par la célébration de la journée internationale de la Paix est de promouvoir et renforcer la paix ; la cohésion sociale et le vivre-ensemble au Cameroun.

Ses objectifs spécifiques sont entre autres :

  • Célébrer faste et solennité la journée sur toute l’étendue du territoire national;
  • Vulgariser la journée au près des populations;
  • Mener des activités de promotion de paix, de vivre ensemble harmonieux, de solidarité, de tolérance et d’acceptation de l’autre;
  • Mener des activités de de promotion de paix à travers la valorisation de nos cultures;
  • Promouvoir la paix au moyen des expressions artistiques;
  • Mobiliser les populations nationales et de la diaspora au tour de la c célébration de la journée internationale de la paix.

Le ministre a profité de l'occasion pour saluer et encourager le sens de la responsabilité de la jeunesse au vu de nombreuses activités par cette dernière dans le cadre de cette célébration. Dans la suite, le ministre a souligné : « L’on ne façonnera jamais la paix ensemble si nous ne partageons pas tous la vision de son importance commune ». Le maintien de la paix coûte cher mais son absence encore plus. C’est sur ses propos que prend fin la 39ième édition de la journée internationale de la paix. Rendez-vous le 21 septembre 2021 pour la prochaine édition.

Marie Elodie Noah & Nadine Ngo Ngock Mom

 

Articles liés

Science E = mc2, c’est fini ?

Moyen –Orient

Nations Unies : fin de rideau

Santé:

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,7% Cameroon
fr-FR 7,6% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

93

Pays
03191892
Aujourd'hui: 52
Cette semaine: 142
Ce mois: 1.880
Mois dernier: 2.032
Total: 3.191.892