Les Gédéons du Cameroun perdent leur responsable

Le 16 juillet 2022, autorités administratives, traditionnelles, élites,communautés chrétiennes, familles et amis se sont donnés rendez-vous à Bangoulap, dans le département du Ndé, région de l'Ouest Cameroun, pour accompagner le Field Representative (FR) de l'Association Internationale des Gédéons, décédé le 26 juin 2022, à sa dernière demeure.


Plusieurs reportages photos et vidéos résument, de façon très factuelle, les grands moments de ces cérémonies, depuis le départ de la Morgue de l'Hôpital Général de Yaoundé, où la dépouille de Monsieur Armand Nkouambia a été levée; en passant par la veillée mortuaire au domicile familial sis à Ngousso dans l'arrondissement de Yaoundé V - jusqu à son inhumation au caveau familial de Bangoulap, son village natal, où il était né en 1954.

Ce 16 juin 2022, il est dix heures et quelques minutes à Bangoulap, à quelques encablures de Banganté. Le temps est froid, humide et le brouillard enveloppe l'atmosphère. Le ciel nuageux vient de distiller une pluie fine, celle de la petite saison dont les caprices n'arrivent pas à bouleverser l’ordonnancement de la cérémonie. Le cercueil d'Armand Nkouambia trône majestueusement sous un chapiteau au milieu de l'esplanade servant de lieu de cérémonie.

La famille, rassemblée autour de Fideline Nkouambia , fait corps dans le recueillement. Plusieurs personnalités gouvernementales, ainsi que des autorités administratives et traditionnelles sont venues rendre un dernier hommage à l'illustre disparu. L'on peut également noter la présence de sa famille du Plein Evangile, la dénomination dans laquelle il vivait sa foi en Christ,  celle de l'Association Internationale des Gédéons dont il est le Responsable national, les amis d'enfances et les camarades de classe , ainsi que la foule des habitants de Bangoulap venus pleurer leur frère. La matinée sera alors rythmée par une cérémonie sobre et brève déclinée en trois temps forts : le culte, les témoignages et l'inhumation.

Être prêt
S'agissant du culte, le collège des pasteurs  officiant de la Dénomination "Plein Evangile" a concédé la chaire évangélique à un Gédéon, du haut de laquelle il a fait une exhortation brève et simple,  articulée autour du titre , "Soyez des vierges sages"  tiré de l'Evangile de Matthieu en son chapitre 25:1-13 :« Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases. Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit : Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure. »

Dans cette parabole, ce n'est pas le salut qui est jeu. Mais c'est le fait d'être prêt pour l'enlèvement lorsque l'époux reviendra ; lorsque Jésus revient. Prêt pour quoi ? Il dit au verset 13 : « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure ». 
L'image est celle du retour de Christ, qui prend avec lui les vierges sages car elles étaient prêtes. Ensuite, la porte se referme derrière lui. Une fois cette porte fermée, il est impossible d'entrer dans la salle où se passe la fête. La substance du message figurait deux catégories de chrétiens dans l'Eglise qui ont les mêmes objectifs: rencontrer l'époux; ces deux catégories avaient toutes de l'huile dans leurs lampes. Cependant, quelque chose les distinguait: les vierges folles n'avaient pas assez d'huile dans leurs lampes tandis que les vierges sages avaient suffisamment d'huile dans leurs lampes.Les vierges folles sont les chrétiens superficiels, qui font semblant de servir Dieu. Ce sont  des « hypocrites, idolâtres, fornicateurs, etc. », martèle le prédicateur de circonstance. « Cette prédication, ce n'est plus pour lui, mais pour moi, que je puisse m'amender, m'ajuster un jour», a-t-il conclu, en s'adressant à l'assistance.

L'exhortation du Gédéon a fait place à un concert de témoignages concordant sur la vie de M. Armand Nkouambia.  A l'instar de celui de la famille nucléaire du défunt:  « Armand était un modèle de grand frère qui aidait nos parents à s'occuper de nous les cadets », raconte sa sœur florence Tchatat à propos de celui qui était affectueusement surnommé, "El Moro" ou encore "Pistolero" par ses frères et sœurs. Tout comme  le témoignage des enfants porté par sa fille Claude Nkoumbia qui brosse de son père, le portrait d'un modèle de père: « véritable homme pieux dehors comme dedans, rigoureux, travailleur, et constamment en quête de perfection. »

Dans le même sillage, les amis se souviennent d'un homme fidèle en amitié, protecteur des plus faibles et qui n'hésitait pas prendre la défense, et de manière énergique, de ceux étaient attaqués. En rappel, Armand était ceinture noire, 3e dan dans la discipline de karaté. La famille chrétienne apporte également un témoignage à portée évangélique. D'abord celui de sa communauté du Plein Evangile dont il dépendait: «Armand était un chrétien qui a porté le projet de construction de son église locale, dans le désintéressement le plus total, simplement  pour la promotion du royaume de Dieu », s'appropriant ainsi l'épitre de Jacques 2: 18 «Montre moi ta foi sans les œuvres et moi,  je te montrerai la foi par mes œuvres »

Un seul but, gagner les âmes à Christ

Pour clore le chapitre des témoignages, celui d'un représentant de l'Association Internationale des Gédéons, le Coordinateur de la zone 2, secteur 1 dont Armand en était le responsable national. Le bien-aimé Victor Kamto a donné le témoignage dans le canevas Gédéon. Utilisant le storytelling  ou accroche narrative pour capter l'attention des auditeurs, le témoignage de Victor s'est adossé sur les sept objectifs spirituels qui fondent  le ministère des Gédéons dont le but est de gagner les âmes à Christ, conformément aux instructions de Jésus dans l'Evangile de Matthieu 28: 19-20 : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,  et enseignez-les à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. »

Les Gédéons gagnent les âmes au travers de la distribution des Saintes Ecritures.  « Chaque minute quelque part dans le monde, un Gédéon est en train de déposer un Nouveau Testament entre les mains d'une personne », a relevé Victor Kamto qui  n'a pas manqué de présenter à l'assistance l'Association Internationale des Gédéons qui est le prolongement de l'action missionnaire de l'Eglise, ainsi que la typologie des Ecritures ou parties de la Bible que les Gédéons distribuent, en s'appuyant sur Esaie 55:11 « Ainsi en est-il de ma Parole, qui sort de ma bouche; elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. »

Armand a fait de cette parole son credo et ceci faisait de lui un" Gédéon complet "qui a adhéré aux sept objectifs spirituels qui sont les principes directeurs de l'Association Internationale des Gédéons.  « Armand était homme du Livre: la Bible était la boussole du frère dans ses prises de position, son management, ses rappels à l'ordre. Homme de foi, il savait que Dieu était le rémunérateur de ceux qui le cherchent. Architecte des carreaux, bien que rémunéré par le ministère à temps partiel, Il avait abandonné son métier pour se consacrer depuis plusieurs années entièrement au ministère. Armand était un homme de prière, la voix de ce frère donnait un ton particulier quand il élevait la prière à Dieu. Homme mis à part, le témoignage de ce frère est édifiant: sac au dos, il empruntait les motos pour accomplir sa mission en sillonnant le pays dans les zones reculées, pour la bonne marche du ministère au Cameroun. Homme au cœur compatissant, Armand était au four et au moulin pour que les frères et les sœurs soient assistés. Homme qui témoigne, la vie et l'œuvre d'Armand sont un témoignage édifiant et comment nous devons travailler pour l'avancement du royaume. Armand était un homme qui donne: une de ses priorités était de donner pour l'avancement du royaume ». C'est ainsi que les Gédéon du Cameroun, par leur porte-parole Victor Kamto, ont résumé la vie en Christ d'Armand Nkouambia au sein du Ministère des Gédéons.

À l’issue du service religieux, c'est avec le chant de ralliement en esprit que les Gédéons ont vu disparaitre le convoi mortuaire qui rejoignait le caveau familial où l’ancien et FR Armand a été inhumé dans la stricte intimité à côté de ses ancêtres.

Emilienne Nguimbous Soué

Articles liés

Science E = mc2, c’est fini ?

Moyen –Orient

Nations Unies : fin de rideau

Santé:

Africa

Visitor Counter

Cameroon 73,1% Cameroon
fr-FR 7,2% fr-FR
United States 6,7% United States

Total:

47

Pays
03182398
Aujourd'hui: 3
Cette semaine: 240
Ce mois: 1.315
Mois dernier: 2
Total: 3.182.398