AFRICA CEO FORUM 2023 : Partenariats public-privé pour des entreprises africaines compétitives

2000 décideurs publics et privés se sont réunis à Abidjan pour accélérer l'émergence de la prochaine génération de champions africains.

Le plus grand rassemblement annuel du secteur privé en Afrique a ouvert ses portes le lundi 5 juin 2023 à Abidjan, en Côte d'Ivoire. L'événement a rassemblé 2000 participants dont les principaux acteurs économiques du continent ainsi que les chefs d'Etats et ministres de plusieurs pays. Ils ont été conviés à échanger sur l'émergence de la nouvelle génération des champions africains.

Alors que la prolifération des crises à l'échelle mondiale s'accélère, la priorité du continent africain doit encore davantage se tourner vers la construction d'économies souveraines, résilientes et prospères. Pour y parvenir, l'AFRICA CEO FORUM veut contribuer à créer les conditions favorables à l'émergence d'une nouvelle génération de champions continentaux à même de s'imposer dans l'économie mondiale. Le PME, les entreprises de taille intermédiaire et les grands groupes africains sont les premiers pourvoyeurs d'emplois et des relais économiques indispensables de la puissance publique. Ils sont aussi les futurs porte-étendards de la souveraineté africaine.

"Réussir malgré les crises - de 300 à 3000 : comment accélérer l'émergence de la prochaine génération des champions africains". L'AFRICA CEO FORUM a invité les participants à réfléchir sur la mise en place de politiques publiques favorables à l'émergence d'une nouvelle génération d'entreprises africaines réalisant un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de dollars, actuellement au nombre - insuffisant - de 300 sur le continent. L'AFRICA CEO FORUM a réuni plus de 2000 participants comprenant des décideurs des plus grandes entreprises africaines, des investisseurs internationaux, des dirigeants de multinationales, des chefs d'Etat, des ministres et des représentants d'institutions financières afin de contribuer à la mise en œuvre et à l'intensification du dialogue public-privé pour façonner l'autonomie du continent.

A travers des panel, groupes de travail thématiques, études de cas, témoignages et ateliers public-privé, les leaders présents au forum ont abordé des thématiques clés pour l'avènement d'une Afrique souveraine et compétitive. Des solutions innovantes pour permettre au continent de trouver les solutions l'aidant à transformer les crises en opportunités ont été proposées. Des temps forts ont également été consacrés aux femmes dirigeantes, aux entreprises familiales, et aux start-up.

S'agissant des femmes, la Burkinabé Delphine Traoré, directrice générale d'Allianz Africa a été sacrée "CEO of the year", prix qui lui a été remis le lundi 5 juin dans le cadre de l'Africa CEO FORUM.A titre de rappel, c'est le 1er novembre 2021, qu'elle a pris les rênes d'Allianz Africa. A ce titre, elle a finalisé, en mai 2022, un important projet de partenariat avec Sanlam, afin de combiner les activités africaines des deux poids lourds des assurances et créer ainsi la plus grande entreprise de services financiers non bancaires du continent, forte d'environ 2 milliards d'euros de revenus. Une entité qui sera présente dans 25 pays et ambitionne de figurer dans le top 3 de chacun d'eux.

"Notre souhait c’est que cette 9e édition du forum soit l'occasion d'un dialogue public-privé exigeant à l'issue duquel nous repartirons tous convaincus que nous pouvons construire un front uni, secteur privé, gouvernement et institutions, pour que l'entreprise soit désormais le fer de lance de la conquête  de notre souveraineté économique ", a déclaré Amir Ben Yahmed, président de l'AFRICA CEO FORUM.

"C'est dans les périodes de crises qu'il faut faire preuve d'audace et affronter les défis avec détermination et innovation.  C'est dans les périodes de crises que germent les idées qui transformeront le continent. C'est dans les difficultés que naissent les opportunités. L'Afrique a la capacité et la volonté de sortir plus forte de la vague des défis économiques mondiaux. Pour y parvenir, les secteurs privé et public du continent devront coopérer et collaborer. IFC continuera à soutenir l'Afrique et à aider le continent à tirer parti de ses atouts pour lutter contre le changement climatique, renforcer la sécurité alimentaire et favoriser une croissance durable et inclusive", a déclaré Makhtar Diop, directeur général d'IFC.

"L'Afrique dispose de plus en plus de dirigeants au leadership éclairé. Nos Etats réforment, agissent et avancent. Ils ont besoin d'investisseurs qui veulent agir autant qu'eux et avancer autant qu'eux. Nous devrons par tout moyen aider nos futurs champions à s'intégrer dans les chaines de valeur mondiales par des mécanismes novateurs, en facilitant leur accès au savoir, aux financements, et aux marchés" a déclaré Patrick Achi, Premier ministre, chef du Gouvernement de la République de Côte d'Ivoire.

Pendant deux jours, plusieurs personnalités leaders en Afrique ont rythmé débats et discussions. Parmi elles: Alassane Ouattara, PR Côte d'Ivoire, Aziz Akhannouch, chef du gouvernement marocain,  Alain Claude Bilie-By- Nze, PM du Gabon, Joseph Dion NGUTE; PM Cameroun, Abdul Samad, Rabiu, Président exécutif de BUA Group, Delphine Traoré, directrice générale d'Allianz Africa; Portia Derby, CEO de Transnet; Kuseni Dlamini, président de Massmart Holdings; Samaila Zubairu, PDG d'Africa Finance Corporation; Hassa nein Hiridjee, CEO du Groupe Orange Afrique et Moyen Orient; Hardy Pemhiwa, CEO de Cassava Technologies; Richard Bielle, PDG de CFAO; Jacques Vermeulen, directeur général de coca cola Beverages Africa, ainsi que de nombreux autres décideurs venus de toute l'Afrique et du monde entier.

L'édition 2023 de l'AFRICA CEO FORUM a aussi permis d'annoncer la transformation progressive de l'événement en organisation à part entière pour maximiser son impact au service d'une Afrique souveraine. L'AFRICA CEO FORUM va devenir un club destiné à mobiliser ses membres afin de renforcer sa mission et son impact sur trois plans : l'influence du secteur privé africain sur les grands enjeux économiques internationaux, la qualité du dialogue public-privé dans certains secteurs pour favoriser des réglementations qui libèrent la croissance et l'incitation à un engagement social, sociétal et environnemental fort des entreprises.

Source site www. africaceoforum

Articles liés

Science E = mc2, c’est fini ?

Moyen –Orient

Nations Unies : fin de rideau

Santé:

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,2% Cameroon
fr-FR 7,6% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

112

Pays
03198066
Aujourd'hui: 51
Cette semaine: 259
Ce mois: 688
Mois dernier: 1.548
Total: 3.198.066