Cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun

Le 31 décembre 2009 dernier, le Cameroun lançait les festivités du cinquantenaire de  son accession à l’indépendance.  A cet effet, une grande soirée festive a été organisée à l’esplanade du musée national, sous l’égide du ministre de la Culture, son excellence AMA TUTU MUNA avec le soutien du ministre de la communication, son excellence ISSA TCHIROMA BAKARY. Cette manifestation donne le ton à d’autres manifestations du genre tout au long de cette  l’année et l’année prochaine comme l’a annoncé le chef de l’Etat dans son discours de fin d’année. Le chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui ont contribué à cette indépendance. Il a ainsi invité ses compatriotes à un devoir de mémoire : «Souvenez-vous qu’avant l’indépendance, certains en ont rêvé, ont combattu pour l’obtenir et y ont sacrifié leur vie. Notre peuple devra leur en être éternellement reconnaissant ».

« C e premier janvier 2010 doit être pour nous tous à la fois un jour  de recueillement en mémoire de ceux, aujourd’hui disparus,  qui ont contribué à bâtir  cette nation"  mais aussi d’allégresse, car ce qui pouvait paraître un rêve inaccessible est devenu réalité », a-t-il ajouté.

Le président Paul Biya a assuré que 2010 serait "pour le Cameroun l'année du cinquantenaire de l'indépendance", avec des manifestations prévues sur plusieurs mois. "Les célébrations trouveront (...) leur apothéose le 20 mai, jour de notre Fête nationale", marquant la naissance de la République unie du Cameroun.

Le cinquantenaire de l'indépendance précède celui "de la Réunification que nous célèbrerons en 2011. Ces deux temps forts, chargés de tant d'émotions, de souvenirs et de symboles, nous invitent plus que jamais à consolider nos acquis, au premier rang desquels l'unité nationale et la paix", a-t-il affirmé.

Il faut dire que c’est avec les élections pour l’Assemblée Territoriale du Cameroun, le 23 décembre 1956 pour la loi cadre dite loi Gaston Deferre que naît l’Etat le 10 mai 1957

C’est d’abord André Marie MBIDA qui sera élu premier ministre et formera son gouvernement le 15 mai 1957. Il sera plus tard remplacé par AHMADOU AHIDJO qui prend les rênes le 18 février 1958.  C’est lui qui proclamera l’indépendance du Cameroun  en qualité de Premier ministre, chef du gouvernement le premier janvier 1960.

Le cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun a été célébré par un grand concert géant figurant plusieurs artistes de renom, des humoristes, des comédiens, des chorales, des universités,  la voix du Cénacle du Pr. Gervais MENDO ZE, le ballet national, le théâtre national.

On ne peut que tirer un coup de chapeau au ministre  de la Culture AMA TUTU MUNA pour cette belle initiative  et au ministre de la communication M. ISSA TCHIROMA.

Virginie Régine Bilong

Articles liés

Les droits des suspects en question

Devoir de mémoire

Le courage d’une remise en question

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,2% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

108

Pays
03195330
Aujourd'hui: 41
Cette semaine: 363
Ce mois: 1.220
Mois dernier: 2.029
Total: 3.195.330