CNPS: Une entreprise citoyenne au coeur des réformes pour atteindre l’Emergence

En cette année 2014, la politique managériale du Directeur Général de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, M. Noël Olivier Alain Mekulu Mvondo Akame s’est couronnée d’actes majeurs: la signature  d’une convention de rétrocession d’ un immeuble de la mort devenu immeuble de l’Emergence, la convention de parrainage par la CNPS de la Licence professionnelle l’université de Yaoundé  II -Soa, l’élargissement de la Sécurité sociale aux Assurés volontaires dont le lancement de la campagne a eu lieu le  22 octobre 2014.

Au cœur de Yaoundé, la capitale du Cameroun, au lieu-dit, Poste Centrale, trône majestueusement l’immeuble ministériel N°1. Le Premier ministre Philémon Yang procède à l’inauguration du complexe immobilier composé de 4 bâtiments : une tour de 18 étages, un bâtiment de sept étages, un bâtiment de trois étages, soit 353 bureaux affectés au service public. La cérémonie se passait en ce 22 août 2014 à la cinémathèque de l’immeuble.
A côté du PM, Noel Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, le Directeur Général de la Caisse Nationale de Prévoyance sociale (CNPS), le maître d’Ouvrages, qui financé les travaux de parachèvement de l’immeuble à hauteur de 14,7 milliards de FCfa. Le résultat fait aujourd’hui la fierté du Cameroun, quand on sait qu’il y a seulement quelques années, l’immeuble était devenue, après l’arrêt des travaux commencés en 1984, un repaire de brigands de tous genres ; ce qui lui a valu l’appellation d’immeuble de la mort. Le maître d’ouvrage n’a pas lésiné sur les moyens pour donner à la dame abandonnée, fière et majestueuse allure, contribuant ainsi  à ancrer le centre-ville d’Ongola, dans la modernité.
Avant la cérémonie officielle d’inauguration, la réception provisoire eut lieu le 22 juillet, suivie de la signature d’une convention de rétrocession de l’immeuble le 19 août dernier. Mission accomplie pour la Cnps qui ne s’attend plus qu’au retour sur investissement, soit 1 milliard de FCFA. L’Etat devrait donc lui reverser 15, 7 milliards FCFA.
Autre fait majeur,  la signature, par la Cnps,  le 11 juillet 2014, d’une convention de parrainage de la licence professionnelle  « Droit, Contentieux et Pratique du Travail et de la Sécurité sociale », de la faculté des Sciences juridiques et politiques de l’unuversité de Yaoundé II-Soa. Le document a été paraphé par le Directeur Général de la Cnps,  Noël Olivier Alain  Mekulu Mvondo Akame et le doyen de ladite faculté, le professeur Magloire Ondoa. La Cnps concède ainsi cette formation dont elle avait l’exclusivité au Camaeroun : « Jusqu’ici, c’est la CNPS qui formait ses cadres en matière de législation de la sécurité sociale, alors que ce n’est pas son rôle. Cette formation sera désormais assurée par l’université de Yaoundé II. Nous pensons faire œuvre utile, en participant à ce processus », déclarait alors le DG, satisfait du fait que la convention qui vient d’être signée permettra de former ses cadres, et même ses hauts cadres, tant le souhait est d’approfondir cette formation au niveau du Master et du Doctorant, au regard des mutations de l’heure. « La mutualisation des efforts de nos deux institutions va aboutir à la formation d’une élite dans le domaine de la sécurité sociale, qui est une preuve de l’engagement de l’application des droits de l’homme (…). Cela dépasse le cadre administratif pour aboutir à la formation intégrale de l’être humain », a alors renchéri le doyen de la faculté des Sciences juridiques et politiques de l’université de Yaoundé II Soa.
Le troisième fait majeur, et pas des moindres, l’élargissement de la sécurité sociale au plus grand nombre de personnes. C’est à la faveur du décret du Premier ministre sur l’Assurance volontaire. L’annonce été faite par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, M. Gégoire Owona, au cours d’un point de presse le 26 août dernier. Accompagné du ministre de la  Communication, le ministre Owona  a présenté la teneur du décret aux hommes et femmes de médias, venus nombreux pour l’occasion.
« L’assuré volontaire étant, comme le stipule ledit décret, un travailleur qui ne remplit pas les conditions d’affiliation au régime général, au régime des personnels, de l’Etat et un régime spécial de sécurité social. Ce qu’il faut retenir est qu’il s’agit en fait de la prise en charge du régime d’assurance pension de vieillesse, d’invalidité et de décès. », a-t-il expliqué.
Sont donc concernées par ce décret, en premier lieu,  les personnes dotées des capacités contributives, mais qui ne sont pas soumises à un assujettissement obligatoire contre les risques vieillesse, invalidité et de décès. Il s’agit  des personnes du  secteur informel (bayam-sellam, artisans,  motos-taximen, des cordonniers, des coiffeurs, des couturiers, des commerçants, des cultivateurs, etc.) ;
En second lieu, les travailleurs qui ne remplissent pas les conditions d’affiliation au régime général, au régime du personnel de l’Etat et à un régime spécial de sécurité sociale, c’est-à-dire, les travailleurs indépendants (avocats, notaires, huissiers, prestataires de service, consultants etc.) ;
Et en troisième lieu, les anciens assurés sociaux qui cessent de remplir les conditions d’assujettissement au régime général ; Il s’agit des travailleurs qui n’ont pas rempli les conditions pour avoir droit à une pension vieillesse normale, mais qui ont cessé une activité salariée ou qui ont perdu leur emploi.

SÉCURITÉ SOCIALE POUR TOUS
L’élargissement de la sécurité sociale devient ainsi une réalité au Cameroun et en cohérence avec la législation en vigueur au Cameroun, et avec la convention 102 de l’OIT, puisque désormais, la maladie et le chômage seront couverts et que toutes les catégories socio professionnelles pourront bénéficier de la couverture sociale.
Les assurés volontaires sont donc désormais invités de se rapprocher de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale pour les modalités d’affiliation à ce nouveau régime  dès le 3 novembre 2014.
Ce décret vient consacrer la volonté politique du chef de l’Etat, le président Paul Biya, en cohérence avec le DSCE,  pour une couverture sociale pour tous. Le DG l’a bien compris, d’où les conventions signées avec le secteur du transport, des motos taximen et des médias.


Marius Nguimbous










Articles liés

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,2% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

108

Pays
03195330
Aujourd'hui: 41
Cette semaine: 363
Ce mois: 1.220
Mois dernier: 2.029
Total: 3.195.330