Pouvoir législatif : Le conseil constitutionnel et la souveraineté de la loi au Cameroun

  • Par Atemga Judith Fabien Master recherche en Droit public (Droit constitutionnel)Chercheur au Centre de Recherche A Priori (Yaoundé-Cameroun)

Précisions sur la nature du Régime politique camerounais

Par NTAH à MATSAH Henri Martin Martial

Le droit constitutionnel en Afrique, notamment au Cameroun, n’a pas perdu ses réflexes. Il évolue d’ailleurs au sens de l’humilité. Cela signifie que le contenu et la pratique de cette science au Cameroun répondent aux besoins liés aux mutations socio-politiques, économiques et culturelles survenues dans le temps. C’est donc dans une logique assez acceptable, sinon incontestable que le professeur Magloire ONDOA [In la dé présidentialisation du régime politique camerounais, RAPD, Vol II, N°1. 2003] pense à propos du présidentialisme que « les concepts scientifiques n’ont pas la vertu de défier le temps [(…)]. Ils subissent nécessairement le vieillissement et la condamnation de l’histoire. Ils sont de la sorte réduits à l’humilité, car ils naissent, évoluent et meurent avant de renaître,parfois,  comme le phœnix, leurs cendres ».

Comme nous pouvons le constater, le cas relatif au «présidentialisme» ne fournit guère une exception à cette vérité.

Il est vrai qu’il devient de plus en plus difficile voire inapte pour certains auteurs  nationaux de rendre fidèlement compte de la nature du régime politique Camerounais. Mais cela ne devrait pas occulter, aussi bien l’immensité de leurs connaissances dans le domaine de la science du droit constitutionnel que leur capacité à interpréter l’esprit du constituant camerounais.

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,2% Cameroon
fr-FR 7,6% fr-FR
United States 3,7% United States

Total:

112

Pays
03198063
Aujourd'hui: 48
Cette semaine: 256
Ce mois: 685
Mois dernier: 1.548
Total: 3.198.063