Jugement d’hérédité

Deux noms pour une même personne. C’est en avril 2010 que se tient la première audience de l’affaire qui oppose Fouda Bomba Chantal à Essomba Jean Armide qui, tous deux, se réclament du même père.

Dame  Fouda  Bomba  Chantal  a  saisi  le Tribunal de Grande  Instance de Ngoumou par  voie  de  requête  aux  fins  d’obtention du jugement d’hérédité de son père, le nommé Bomba Hilaire, décédé  le 02  février 1990.   Ce procès est déclenché pour la simple raison que
depuis ce décès le défendeur , à savoir Essomba Jean  s’est  entièrement  approprié  les  biens  du défunt. Il faut signaler que ces biens se composent  essentiellement  de  terrains  et  de  plantations. Ces derniers ont été entretenus pendant longtemps par le défendeur compte tenu du fait qu’il  était  l’homme  à  tout  faire  du  défunt. Pourtant,  lorsque  la  demanderesse  décide  de s’installer dans le village de son défunt père à la retraite de son époux, ceci pour jouir de l’héritage qui lui revient en tant qu’enfant unique du défunt, grande est sa surprise de constater que sieur Essomba Jean prétend être le propriétaire de  tous  les  biens,  et  pire  encore,  ce  dernier avait déjà eu à vendre certain biens.

Mireille Titti Sengue

Articles liés

Arrangement à l’amiable

Point Du Droit

Le testament de la discorde

Un enjeu de la loi forestière de 1994

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,4% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

106

Pays
03194951
Aujourd'hui: 20
Cette semaine: 394
Ce mois: 841
Mois dernier: 2.029
Total: 3.194.951