La propriété intellectuelle

Cinquante ans après les indépendances, l’heure est au bilan pour  les Africains.   Pendant  les premières décennies postcoloniales, les politiques de développement se sont  d’abord fondées sur les cultures de rente : café, cacao etc.,

et d’autres produits agricole  tels  que  la  banane,  le  coton  etc.  Avec  une croissance illusoire (Côte d’Ivoire, Cameroun) qui a pu  faire croire que le développement allait suivre. Ensuite,  l’on  a  connu  l’âge  d’or  des  ressources naturelles  (diamant,  or ,  uranium,  zinc,  bois,  avec un  bon  potentiel  hydroélectrique,  etc.). Paradoxalement,  l’Afrique  reste    le  continent  le plus  pauvre,  qui  réalise  les  plus  faibles  performances dans  le domaine du développement économique et  social. La part de  l’Afrique dans  le commerce  mondial  a  chuté  depuis  lors  et  représente moins de 3% des échanges. Avec  ce  bilan  peu  élogieux,  l’heure  est  à  la réflexion pour trouver des stratégies qui pourraient valoir aux Etats africains des progrès significatifs.  Il ne  s’agit  pas  d’oublier  les  ressources  naturelles, mais  de promouvoir d’autres voies longtemps négligées  qui ont, cependant, fait leurs preuves dans les pays développés.

 

Articles liés

Africa

Visitor Counter

Cameroon 74,4% Cameroon
fr-FR 7,8% fr-FR
United States 3,5% United States

Total:

106

Pays
03194939
Aujourd'hui: 8
Cette semaine: 382
Ce mois: 829
Mois dernier: 2.029
Total: 3.194.939